Simplicité volontaire : un acte politique

lumiere

NON LA crise n’est pas une fatalité !
NON la croissance n’est pas que seul modèle économique
NON, simplicité ne veut pas dire régression
NON, le progrès n’est pas synonyme de bonheur
OUI le bonheur est ailleurs que dans la consommation effrénée
OUI le bonheur est dans la simplicité
OUI nous pouvons décider de notre propre vie et de notre avenir
BRISONS NOS CHAINES 
MATERIELLES ET MENTALES
PRENON NOUS EN MAIN SANS PEUR
IL Y A D’AUTRES VOIES
INVENTONS LES ENSEMBLES

RESISTEZ BEAUCOUP (2)

La simplicité volontaire ou sobriété heureuse est un mode vie consistant à réduire volontairement sa consommation ainsi que les impacts de cette dernière, en vue de mener une vie davantage centrée sur des valeurs définies comme « essentielles ». (Wikipédia)
Ce nouveau modèle de société à été conceptualisée au milieu du 19ème siècle aux Etats Unis par Ralph Waldo Emerson et Henri David Thoreau, le père de la « désobéissance civile » (vers 1850 – USA).
Ils ont inspiré Gandhi, Tolstoï.
Puis, plus proche de, nous, Nicholas Georgescu- Roegen, qui invente le concept de la décroissance et René Dumont qui invente l’écologie politique.
De nos jours, Pierre Rhabi est un fervent défenseur de la simplicité heureuse et de la sobriété volontaire.
Henri David Thoreau influencera aussi le film « Into the wild » de Sean Penn, issu d’une histoire vraie.
Changer de vie, c’est possible
Changer de vie ce n’est pas une utopie
Changer de vie est devenu une nécessité

33009780881462319   9782743606176

La simplicité volontaire  est issue de la pensée transcendantaliste  conceptualisée au 19ème siècle en Amérique par Ralph Waldo Emerson.
http://liberationanimale.com/henry-d-thoreau-et-les-transcendantalistes/
Les courants écolos du 20ème siècle (y compris les communautés comme l’Arche de LAnza Del Vasto) puisent aussi en partie leur source  dans ce mouvement. On peut dire que Amos Bronson Alcott,  qui fonda la première communauté végan, fut le père de toutes les expériences de communautés non violentes, respectueuses de la nature, des animaux et de l’homme, menées jusqu’à maintenant. Il fonda Fruitland, aux Etats Unis, pour réaliser sa vision utopique d’un monde plus solidaire et pacifique. Il désirera aussi éliminer l’esclavage du bétail et le protéger des massacres perpétrés pour l’alimentation humaine. La petite fille de onze ans d’ Alcott, Anna, va dans le même sens: «Ils – les animaux – devraient pouvoir vivre en paix ,ne pas travailler si durement dans les fermes et ne pas être mangés. Manger ce qui a une vie et des sentiments! Quand il y a de si merveilleux fruits disponibles, qui veut être un mangeur de chair animale? »
Alcoot fonda sa communauté entre autre après avoir entendu les conférences de Sylvester Graham , dénonçant la souffrance des animaux dans l’horreur des abattoirs, conférences tellement populaires qu’elles feront chuter les prix de la viande dans les marchés de Boston.
http://www.ivu.org/history/usa19/graham.html

Ces histoires résonnent étrangement à nos oreilles car elles nous semblent furieusement d’actualité. Le monde a-t-il tellement de difficultés à progresser ?

Ralph Waldo Emerson (http://agora.qc.ca/Dossiers/Ralph_Waldo_Emerson)
Henri David Thoreau (http://www.toupie.org/Biographies/Thoreau.htm)
Gandhi (http://www.crf-usa.org/black-history-month/gandhi-and-civil-disobedience)
Tolstoï (http://fr.wikipedia.org/wiki/leon_tolstoi)
Nicholas Georgescu- Roegenhttp://www.oeconomia.net/private/recherche/altereco4.pdf)
René Dumont (http://www.laviedesidees.fr/Rene-Dumont-les-quarante-ans-d-une.html)
Pierre Rhabi (http://www.youtube.com/watch?v=K7YbfO1iYsA)
Into the wild (http://industrie-culturelle.fr/industrie-culturelle/influence-henry-thoreau-film-into-the-wild/)

Publicités

LES ANIMAUX NE SOUFFRENT PAS, c’est bien connu

OUVREZ VOTRE CONSCIENCE
veau
LES ANIMAUX NE SOUFFRENT PAS, c’est bien connu
C’est mignon un veau qui tête sa maman dans un champs bien vert. Au printemps, il gambade dans les prés, joue. Quand le soir vient, la meneuse de troupeau appelle chacun à se rassembler pour la nuit et les petits veaux accourent en se poursuivant. Car un troupeau est un groupe social qui a ses règles.
Mais connaissez vous la peur du veau séparé de sa mère, l’absolue désespoir, l’incompréhension du veau mené à l’abattoir ? Savez vous le regard de l’animal qui va être tué, et qui parfois agonise, face au boucher intraitable qui parfois s’y reprend jusqu’à onze fois pour tuer? Savez vous la souffrance des animaux martyr,


Animaux de laboratoire
https://www.facebook.com/MagicJackTv/posts/385769578184791,

Animaux de chasse
(http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/03/28/en-espagne-le-calvaire-des-levriers_4389935_3244.html)


Animaux de boucherie
http://lota029.bbgraph.com/t7417-le-terrible-calvaire-des-animaux-de-boucherie

Vous ne voulez pas savoir ?
Et puis un steack préemballé dans un Supermarché, ca ne crie pas, ça ne vous regarde pas ………..
Vous savez, vous vous en foutez, après tout, ce ne sont que des animaux ?

Les animaux ne ressentent rien ? qui ose encore dire cela ? Toi qui joue avec tes petits chats, attendri devant la mère qui allaite sa portée, sais tu que les chats aussi sont des animaux de laboratoire…. Toi qui joue avec tes chiens ? Toi encore, qui partage tes jeux avec ton petit lapin……………
Quelle race sommes nous donc pour vivre ainsi de la souffrance des autres espèces, pour martyriser, pour détruire…..

N’avons nous donc aucune conscience ? (def : sens moral, valeur de ses propres actes)
Sommes nous seulement des êtres aveuglés par notre égo ?

IL NE SERA PAS DIT QUE JE ME NOURRIRAI DE LA SOUFFRANCE D’UNE AUTRE ESPÈCE VIVANTE quelle qu’elle soit

OUVREZ VOTRE CONSCIENCE

LIEVRE

Nous avons parlé du régime PALEO dans un précédent article

Ce régime ne rejette pas la viande

Mais il parle de la viande sauvage dans un monde où il n’existe pas d’élevage industriel, de tuerie en masse, d’expérience sur les animaux, de chasse organisée dans un monde moderne suréquipé.

Il parle d’une époque où l’homme devait lutter pour vivre dans un monde sauvage, pas le monde sauvage que nous connaissons aujourd’hui, celui de la finance, du travail, de la société « moderne » et « évoluée » !
Quel sens donnerez vous a ce régime si vous savez que la viande que vous mangez vient d’un abattoir et que le boucher s’y est mis a plusieurs fois pour achever une bête agonisante ? si la chair que vous dégustez est empreinte de souffrance et de peur ?

Découvrez la pensée transcendantaliste :

RESISTEZ BEAUCOUP (2)

Henry D. Thoreau et les transcendantalistes

et Amos Bronson Alcott, celui qui fonda la première communauté végan, mère de toutes les expériences menées au cours du 20ème siècle . Il fonda Fruitland, aux Etats Unis, pour réaliser sa vision utopique d’un monde plus solidaire et pacifique. Il désirera aussi éliminer l’esclavage du bétail et le protéger des massacres perpétrés pour l’alimentation humaine. La petite fille de onze ans d’ Alcott, Anna, va dans le même sens: «Ils – les animaux – devraient pouvoir vivre en paix ,ne pas travailler si durement dans les fermes et ne pas être mangés. Manger ce qui a une vie et des sentiments! Quand il y a de si merveilleux fruits disponibles, qui veut être un mangeur de chair animale? »
Alcoot fonda sa communauté entre autre après avoir entendu les conférences de Sylvester Graham , dénonçant la souffrance des animaux dans l’horreur des abattoirs, conférences tellement populaires qu’elles feront chuter les prix de la viande dans les marchés de Boston.

http://www.ivu.org/history/usa19/graham.html

Dans un prochain article nous développerons la pensée de Thoreau et d’Emerson, le père du transcendantalisme.

 

 

Elevage industriel : stop aux animaux martyr

Elevage industriel, la norme ? malbouffe, souffrance animale !

 http://pluzz.francetv.fr/videos/elevage_intensif_attention_danger_,108568407.html

Quand prendrons nous conscience que nous mangeons de la souffrance animale, que nous torturons pour nous nourrir.

http://www.veganisme.fr/Un%20Monde%20Vegan/Elevagesindustriels.html

Les animaux sont des êtres sensibles, Stop aux animaux martyr, ce ne sont pas des objets de consommation !

Les animaux ne sont plus des biens meubles :

http://www.charentelibre.fr/2014/04/15/assemblee-les-animaux-ne-sont-plus-des-biens-meubles-mais-etre-vivants-doues-de-sensibilite,1890807.php

Mais l’élevage industriel menace aussi directement l’homme : 

La « SCEA Côte de la Justice » de M. Ramery (entrepreneur de BTP du Nord-Pas-de-Calais) envisage d’implanter une étable de 1000 vaches laitières et 750 veaux, et un méthaniseur, sur les terres de Drucat-le-Plessiel et de Buigny-Saint- Maclou, dans les Communautés de Communes d’Abbeville et de Nouvion. Un projet hors normes, jamais vu en France !

Les risques sont énormes !

La santé est en danger. Même si, cyniquement, les rejets du méthaniseur sont déclarés «acceptables en termes toxiques et cancérigènes », il y aura dans cette concentration animale, épidémies, abattages en masse, mutation incontrôlable de virus, utilisation d’antibiotiques augmentant l’ «antibio-résistance ». Ces bêtes, emprisonnées à l’année dans des conditions de vie contraires à leurs besoins physiologiques naturels, au régime alimentaire modifié pour produire au maximum, donneront un lait industriel, puis une viande de réforme, de piètre qualité. Pour les nourrir artificiellement, au lieu des pâtures favorables à leur bien-être et au bon équilibre général, il faudra des aliments importés (sans parler des OGM) ou poussant chez nous avec engrais chimiques et pesticides.

Le méthaniseur, prétendument agricole malgré sa taille, sera exempté des normes de sécurité industrielle : tant pis pour les accidents ! Il recevra des entrants multiples, récoltés dans un rayon de 110 km. Il faudra 2700 hectares pour épandre les 40 000 tonnes annuelles de boues résiduelles. Vingt-quatre communes sont déjà concernées. Les épandre, c’est risquer un air vicié, une terre polluée rendant les cultures impropres à la consommation, des infiltrations dans les nappes phréatiques. En Baie de Somme, on peut craindre des algues vertes, comme en Bretagne. Les véhicules lents, lourds, boueux dans la circulation déjà dense, multiplieront les risques d’accidents.  Les riverains supporteront le va-et-vient, et payeront pour la réfection des chaussées dégradées. Certains épandages étant à 40 km, le bilan carbone (absent du projet !) est certainement défavorable.

Cette étable industrielle va accélérer la disparition des exploitations actuelles. M. Ramery, en rachetant beaucoup de terres, empêche les jeunes agriculteurs de s’installer. Et on nous fait miroiter la création d’à peine une dizaine d’emplois! Et que penser de l’impact sur le tourisme en ce lieu proche d’une des plus belles baies du monde? Ce projet s’inscrit dans une course effrénée à la productivité intensive, à des fins purement financières, au profit du seul promoteur. Et c’est avec des subventions publiques que M. Ramery (soutenu par des amis influents) prétend s’installer, alors que la population le refuse !

On n’a pas le droit d’entreprendre n’importe où, n’importe comment, et à n’importe quel prix! Chacun souhaite un avenir plus respectueux de la Nature et des hommes. La décision d’autoriser ce projet est entre les mains du Préfet de la Somme. L’association Novissen a été créée pour s’opposer. Renseignez-vous sur http://www.novissen.com . Adhérez, faites adhérer. Signez la pétition actuellement en ligne.

en savoir plus : http://www.novissen.com/Pages/default.aspx

 

 

Téléphone portable : un bilan humain et écologique terrifiant

coltan telephone portable

Cela commence au Brésil, en Australie ou en Centre Afrique dans les mines de cuivre ou de coltan, des minerais nécessaires à la fabrication des composants électroniques. Pour trouver de nouveaux gisements, la déforestation s’est amplifiée ces 10 dernières années sur le territoire des grands singes notamment au Congo, pays des gorilles. (Les grands singes sont menacés d’extinction  en Afrique, en Asie, pas uniquement à cause des mines de coltan mais aussi des champs d’huile de palme. Au Congo, il ne reste plus qu’1% de leur territoire. D’ici 15 ou 20 ans, vous ne les verrez peut être plus qu’au zoo). Au Congo, les singes comme les éléphants ainsi que d’autres animaux sauvages ont servis par milliers à nourrir les mineurs. L’exploitation s’est faite aussi au prix de plusieurs millions  de morts, dont des enfants; d’épuisement, de maladie, d’accidents dans les mines car l’extraction se fait à flanc de roche, dans des galeries étroites et de jour comme de nuit mais aussi au sein de la population (famine, maladie).

Pollution des sols, de l’eau, mines abandonnées, forêts sacrifiées…………

Profits illégaux faits sur le coltan, milices armées, guerre civile, populations déplacées, désastre humanitaire……..

Le bilan est désastreux.

Un documentaire à voir absolument : http://mobile.agoravox.fr/actualites/international/article/rdc-des-millions-de-morts-un-138851

http://www.oxfammagasinsdumonde.be/2008/03/congo-stop-a-lexploitation-inequitable-du-coltan/

http://www.sante-environnement.be/spip.php?article469

Même si les fournisseurs de composants ne se ravitaillent plus au Congo suite aux dénonciations des ONG  dès les années 2000… le mal est fait. Quand aux autres pays d’extraction, nous avons peu d’informations actuellement concernant les conditions d’exploitation et de production.

Ensuite, le téléphone est fabriqué en Asie. En chine, certaines entreprises (pas toutes) appliquent des conditions de travail intenables : travail debout parfois 11H par jour avec les heures supplémentaires, travail des adolescents « stagiaires » mineurs, travaillant parfois de nuit. Des employés « jetables » avec un droit du travail souvent inexistant.

Un téléphone portable contient plusieurs centaines de pièces plastiques et métalliques, des matériaux polluants comme le plomb, le nickel, le mercure, l’arsenic, le cadmium.

Les procédés industriels utilisent des méthodes polluantes à aboutie dans une usine Samsung de Corée du Sud à des cas de leucémie chez les ouvriers.

http://www.atlantico.fr/pepites/samsung-dizaines-ouvriers-sont-atteints-formes-rares-cancers-et-leucemie-1040936.html

Ces téléphones arrivent en Europe, aux USA où ils sont achetés pour une durée de vie limitée, les opérateurs ayant intérêt à vendre de nouveaux produits chaque année. Quand le téléphone ne sert plus, il est soit jeté à la poubelle, soit mis dans un bac sélectif. Un français produit environ 20kg de déchets informatiques par an.  Les déchets sont exportés vers les grandes décharges informatiques d’Afrique ou d’Asie pour y  être recyclés. Nous avons même envoyé en Asie des vieux appareils, téléphones, ordinateurs comme dons humanitaires pour qu’ils aient une deuxième vie. Une façon de se débarrasser de milliers de tonnes de déchets encombrants à bon compte, car plus de la moitié sont inutilisables. http://www.bastamag.net/Comment-l-Europe-fait-passer-ses

Le téléphone portable a déjà beaucoup voyagé et fait un aller retour d’Asie en Europe entre sa fabrication et son « recyclage ». La Chine, le Pakistan, l’Inde et une partie de l’Afrique de l’Ouest sont devenus les dépotoirs informatiques des pays de l’Ouest, Europe, USA. La récupération s’organise de façon sauvage, on extrait l’or des puces informatiques à l’acide, les hommes, les femmes, les enfants, trient, chauffent les composants pour en récolter les matériaux rares, des familles entières vivent sur des terrains souillés de cendres toxiques ou près de monceaux de déchets qui sont ensuite abandonnés dans des décharges à ciel ouvert.

A Guiyu, en Chine, d’anciens canaux d’irrigation accueillent maintenant des déchets d’ordinateurs : tout un symbole de cette société poubelle qui étouffe sous les déchets qu’elle surproduit.

Les matériaux toxiques (plomb, mercure, cadmium, Pvc parfois brûlés) empoisonnent l’air, la terre et l’eau et tuent de nombreuses personnes.

http://recyclaginformatique.free.fr/index.php?page=exemples_frappant

http://www.geo.fr/environnement/actualite-durable/le-ghana-poubelle-pour-les-e-dechets-25740

http://www.lejim.info/spip/spip.php?article56

 

19 millions de portables sont renouvelés chaque année en France. La durée de vie d’un portable est entre 12 et 24 mois… Le marché est en constante augmentation.

En France, un  marché  de revente de téléphones portables d’occasion se développe, le « recyclage propre » aussi, mais cela reste actuellement très marginal.

La première action à engager est de ne pas changer de téléphone ni d’Iphone sous prétexte qu’un nouveau modèle plus performant vient de sortir. Ensuite de revendre, de donner un appareil non usagé si on décide de s’en séparer.

Est il également utile d’équiper les enfants ou les adolescents des le plus jeune âge ? Cette laisse numérique a des effets indésirables potentiels sur la santé (ondes électromagnétiques)et, comme tous les outils connectés, ils relayent la possibilité toujours plus grande d’une surveillance programmée des populations.

Et l’obsolescence programmée des appareils informatiques ? Un téléphone portable aurait une durée de vie de 4 ans environ. Pourtant certains fonctionnent bien au-delà. Un ordinateur portable de 3 à 5 ans,  un ordinateur environ 10 ans……

Le projet de loi présenté par le Ministre délégué à la consommation en mai 2013 ne reprend pas la disposition demandée par le groupe écologiste consistant à créer un délit spécifique à l’obsolescence programmée, il prévoit seulement un durcissement des amendes. Cela sera-t-il suffisant pour assurer une lutte efficace ?

http://www.consoglobe.com/obsolescence-programmee-appareils-cg